SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Les chiffres clefs

Statistiques officielles du chômage

9,5 %

Taux de chômage au sens du BIT - 2ème trimestre 2017

Au deuxième trimestre 2017, en France métropolitaine, le taux de chômage baisse légèrement, de 0,1 point. Le taux d’emploi et le taux d’activité augmentent de 0,5 point.
Le taux de chômage en France s’établit à 9,5 % de la population active au deuxième trimestre 2017

En moyenne sur le deuxième trimestre 2017, le taux de chômage au sens du BIT est de 9,5 % de la population active en France (hors Mayotte), après 9,6 % au premier trimestre 2017. Il retrouve son niveau de début 2012.

En France métropolitaine, le nombre de chômeurs diminue de 20 000, à 2,7 millions de personnes ; le taux de chômage baisse ainsi de 0,1 point par rapport au premier trimestre 2017, à 9,2 % de la population active. Il diminue pour les personnes âgées de 25 à 49 ans et celles de 50 ans ou plus, mais augmente pour les jeunes. Sur un an, le taux de chômage baisse de 0,5 point.

Parmi les chômeurs, 1,2 million déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an. Au deuxième trimestre 2017, le taux de chômage de longue durée s’établit à 4,0 % de la population active. Il diminue de 0,1 point par rapport au trimestre précédent et de 0,3 point sur un an.


Voir les tableaux INSEE

Publication officielle des données mensuelles - Septembre 2017

Fin septembre 2017, en France métropolitaine, parmi les personnes inscrites à Pôle emploi et tenues e rechercher un emploi (catégories A, B, C), 3 475 600 sont sans emploi (catégorie A) et 2 140 300 exercent une activité réduite (catégories B, C), soit au total 5 615 900 personnes.

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A baisse sur trois mois de 0,2 % (–7 600). Ce nombre recule de 1,8 % sur un mois (–64 800) et de 0,5 % sur un an. Sur trois mois, le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (78 heures ou moins dans le mois, catégorie B) augmente de 4,0 % (–1,0 % sur un mois) et celui des personnes en activité réduite longue (plus de 78 heures dans le mois, catégorie C) s’accroît de 2,3 % (+3,2 % sur un mois). Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C augmente sur trois mois de 1,0 % (+53 300). Ce nombre recule de 0,5 % sur un mois (–30 100) et progresse de 2,6 % sur un an.

Fin septembre 2017, 683 600 personnes inscrites à Pôle emploi ne sont pas tenues de rechercher un emploi. Elles sont soit non immédiatement disponibles et sans emploi (catégorie D ; par exemple formation, contrat de sécurisation professionnelle, maladie), soit pourvues d’un emploi (catégorie E ; par exemple créations d’entreprise, contrats aidés). Sur trois mois, le nombre d’inscrits en catégorie D diminue de 7,4 % (–8,2 % sur un mois) et le nombre d’inscrits en catégorie E diminue de 3,1 % (–3,0 % sur un mois).

En France (y compris Drom), le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 3 734 100 pour la catégorie A. Sur trois mois, il diminue de 0,1 % (–1,7 % sur un mois et –0,4 % sur un an). Pour les catégories A, B, C, ce nombre s’établit à 5 922 000. Sur trois mois, il augmente de 1,0 % (–0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an).



Article publié le 31 octobre 2017