SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Mobilisations nationales

Rassemblements de soutien à la grève générale en Grèce

Communiqué Solidaires

L’Union syndicale Solidaires exprime son soutien et sa solidarité avec les travailleur-euses de Grèce et leurs syndicats.

En refusant de s’opposer frontalement aux institutions européennes, le gouvernement Tsipras s’aligne de fait sur leurs exigences : une diminution de 1,8 milliards d’euros sur les retraites pour 2016 et les années suivantes. Ce qui veut dire la baisse du revenu pour les retraité-es, la hausse des cotisations, l’augmentation des durées de cotisation pour les retraité-es de demain.

Cette réforme va appauvrir ceux et celles qui, par leurs retraites actuelles, soutiennent une population gravement victime de l’austérité et du chômage depuis maintenant six ans.
De nombreuses manifestations ont déjà eu lieu.

L’Union européenne continue sa politique de dépeçage des droits sociaux. Elle soumet les travailleur-euses de Grèce à une dette dénoncée comme insoutenable même par le Fond monétaire international, et que la commission pour la vérité sur la dette publique en Grèce a qualifiée d’odieuse, injuste, illégitime.
Les retraites sont remises en cause dans tous les pays européens ; ce qui se passe en Grèce aujourd’hui nous concerne tous et toutes.

Le gouvernement grec doit renoncer à cette nouvelle mesure antisociale, la dette grecque doit être annulée.

L’Union syndicale Solidaires s’associe aux rassemblements de soutien qui se tiendront le 4 février dont celui de Paris à 18h30 place de la République.



Article publié le 4 février 2016