SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Alter

Pilotes ! 100 % salariés d’Air France !

Communiqué Alter

Qui serions-nous pour condamner l’inquiétude, la désespérance et la colère ? Recevoir une lettre de licenciement serait-il moins grave que de perdre sa chemise ? En France, on retrouve plus facilement une chemise que du boulot quoiqu’en disent les donneurs de leçons bien au chaud.

Les journalistes avides de sensationnel étaient là ce lundi 5 octobre 2015 pour voir des pilotes se faire prendre à partie par le personnel sol. Ils sont repartis avec les images d’un DRH ayant perdu sa chemise.

Le CDB gazé et matraqué, ainsi que l’hôtesse et l’OPL gazées, vont bien merci…

Les salariés d’Air France ont toujours su s’adapter durant toute l’histoire d’Air France, car c’est leur compagnie.

La direction, en CDD, saura-t-elle s’adapter pour capter la croissance du transport aérien ? Se décidera-t-elle enfin à ouvrir effectivement des négociations autant qu’à changer d’état d’esprit ? Est-elle capable d’autre chose que d’une stricte formulation de diktats, objectifs financiers démesurés et incompatibles avec l’objectif de pérennisation des emplois et de l’entreprise ? Sera-t-elle désormais convaincue que la chance d’Air France passe par son personnel, son outil industriel (avec code-barre sur la dérive !) et le recours au savoir-faire issu de plus de quatre-vingts ans d’histoire ?

Le Plan A= le plan B : la direction n’avait qu’un seul plan et depuis longtemps. Le désintérêt coupable des plus hauts dirigeants à l’approche des dernières heures de l’ultimatum qu’ils avaient eux-mêmes posé aux pilotes et à travers eux à tous les salariés vaut mieux que tous les aveux. La direction est prête à négocier ? Jusqu’à preuve du contraire, c’est à elle d’inviter, voire à convoquer comme elle en a l’habitude ! D’ailleurs, Juniac partira-t-il en Chine durant cette reprise des négociations comme il l’a fait le 28 septembre, histoire de démontrer son « implication » dans ce dialogue social vital pour notre avenir ? Il ne faut pas accorder de crédit aux démagogues qui crient haro sur les négociateurs ayant refusé le plan A. Les licenciements annoncés sont voulus par cette direction !

La formidable mobilisation intercatégorielle du 5 octobre 2015 a mis un coup de frein à la descente aux enfers. Les négociateurs représentant les pilotes du SNPL et du SPAF ont besoin de tout le soutien des pilotes derrière eux. Il ne faut pas négliger le risque interne d’une équipe revancharde à la recherche d’un retour aux affaires. La direction n’espère-t-elle d’ailleurs pas renverser ce bureau syndical qui lui résiste, premier du genre depuis bien des années ? Bel exemple d’ingérence de leur part, avec leurs amis de toujours en commando infiltré…

La question n’est pas de savoir ce que doit faire le gouvernement, mais quand il le fera. C’est inéluctable au vu de l’autisme de cette direction financière qui n’est ni attachée à l’avenir d’Air France ni à son image.

Néanmoins, il faut être clair dans ce que nous attendons de ce gouvernement qui aujourd’hui plébiscite une direction totalement coupée des salariés et prétend qu’il n’y a de salut pour Air France que dans la suppression de 2900 postes.

Il s’agira d’impulser une politique ambitieuse de croissance et d’investissements. Pas de persévérer dans le dépeçage de notre flotte et la casse de notre contrat social en tendant le menton et en faisant les gros yeux ! Les dirigeants d’AF mettraient en faillite une épicerie de banlieue florissante. Les contribuables, ont en leur temps donné 20 milliards de francs (et oui…) : ce n’était pas pour licencier du personnel. Nous avons le HUB de CDG bon sang ! Perdre de l’argent avec celui-ci, un personnel dévoué, des vols remplis à 88 % et une des recettes unitaires les plus fortes de l’industrie, c’est invraisemblable.

La journée du 5 octobre a été un succès !

C’est un nouveau départ.

Le combat ne fait que commencer et le rapport de force doit être maintenu. Pilotes, manifestez-vous derrière vos syndicats ! Faites front ! N’oublions pas nos collègues PNC et PS, nos destins sont plus que jamais liés !

En un mot : MOBILISEZ-VOUS !

>> Pilotes ! 100 % salariés d’Air France !



Article publié le 9 octobre 2015


Sommaire > Accueil Alter
Contact

Fixe : 09 81 90 34 03
Portable : 06 80 23 58 12
Télécopie : 09 83 04 34 03


Email : syndicatalter@gmail.com
Voir leur site

CP 80215
94 518 RUNGIS CEDEX

MEDIATHEQUE