SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Paradise Papers : l’évasion fiscale, un scandale d’États

Le nouveau scandale des Paradise Papers montre, 18 mois après celui des Panama Papers, comment les responsables politiques, les ultra-riches, les multinationales continuent à échapper à l’impôt en pratiquant massivement l’évasion fiscale. Il démontre que les paradis fiscaux ne sont pas une anomalie du système… Ils en sont un rouage essentiel !

Les Paradise Papers démontrent que les gouvernements n’ont pas la volonté de mettre un coup d’arrêt à l’évasion fiscale. Pire, les autorités canadiennes, états-uniennes et britanniques semblent particulièrement impliquées dans ce nouveau scandale. Les gouvernements européens ne sont pas en reste, comme le montre le refus de l’Irlande de percevoir d’Apple l’amende de 13 milliards d’euros décidée par la Commission européenne, ou le refus du gouvernement français d’imposer aux multinationales un véritable reporting public de leur activité dans les paradis fiscaux.

Attac est en première ligne dans la lutte pour la justice fiscale, comme le montrent les actions menées vendredi 3 novembre dans le cadre de la campagne #iPhoneRevolt. Alors qu’Apple est directement concernée par ce nouveau scandale, Attac appelle à multiplier les actions pour exiger que l’entreprise, première capitalisation boursière au monde, paye sa juste part d’impôts là où elle réalise ses activités, plutôt que de déclarer artificiellement ses revenus dans les paradis fiscaux. Notre association s’apprête à publier un rapport sur la stratégie fiscale d’Apple et sur nos revendications pour mettre fin à l’impunité fiscale des multinationales.

[...]

>> Paradise Papers : l’évasion fiscale, un scandale d’États



Article publié le 6 novembre 2017