SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Solidaires Auvergne

POUR LE PROGRÈS SOCIAL, VIGILANCE ET RÉSISTANCE, MÊME PENDANT LES VACANCES !

LE JOURNAL DE L’ÉTÉ DE L’INTERSYNDICALE DU PUY-DE-DÔME

CGT, UNEF, FSU, SOLIDAIRES

a été distribué au péage de Gerzat le 7 juillet au matin

revue de presse

la montagne : http://www.lamontagne.fr/gerzat/transport/faits-divers/2017/07/08/les-syndicats-levent-les-barrieres-au-peage-de-gerzat_12478142.html

france 3 auvergne : http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/clermont-ferrand-operation-peage-gratuit-autoroute-71-1294477.html

LOI TRAVAIL XXL, FONCTION PUBLIQUE, PRÉCAIRES :
MACRON UTILISE NOS VACANCES POUR FAIRE PASSER SES ORDONNANCES

Rappel des faits : Le chèque en blanc des ordonnances

Le 21 juin, Le Monde a publié le projet de loi d’habilitation à réformer par ordonnance. Cette fois, aucun démenti et pour cause, c’est la version définitive du gouvernement transmise au Conseil d’Etat pour vérification juridique, avant la présentation en conseil des ministres le 28 juin. Le document valide l’essentiel des révélations du Parisien et de Libération, et confirme la stratégie du chèque en blanc.

Pour chaque sujet, le minimum d’indication est donné, de façon à laisser une marge de manœuvre maximum au législateur en-dehors du contrôle du Parlement. Le principe est simple : il demande à l’Assemblée nationale de l’autoriser à prendre des décisions, sans débat, pendant une durée donnée sur des sujets déterminés.

Le projet de loi d’habilitation dévoilé par Le Parisien pour ces ordonnances prévoit une durée pouvant atteindre 1 an pour permettre à Emmanuel Macron de réformer la quasi totalité du code du travail, mais pas seulement !

Alors un chèque en blanc sur nos droits ? Non merci !

- inversion de la hiérarchie des normes
- travail de nuit sans limite
- plafonnement des indemnités de licenciements
- baisse des salaires
- disparition des représentants du personnel

FONCTION PUBLIQUE MACRON VEUT DÉZINGUER 120 000 POSTES

le Service Public est l’ennemi de ce gouvernement ni de gauche, ni de gauche !

Emmanuel Macron a annoncé
la suppression de 120 000 postes dans la fonction publique,
mais comment va-t-il faire ce tour de magie ?

Alors qu’il a annoncé la création de postes dans la défense, les forces de l’ordre et les douanes,
qu’il a aussi annoncé des créations de postes dans l’Éducation (3000 postes, bien en deçà du
besoin) où va-t-il trouver des postes à supprimer ?

Il va donc devoir trancher dans les collectivités territoriales, entraînant des suppressions des
postes d’accueil dans les mairies, réductions des horaires d’ouverture ainsi que des retards sur les
démarches administratives. Macron va détruire ce qu’il reste de l’État dans nos territoires.
Ce sont nos mairies, nos départements et tous les services qui gravitent autour qui vont être touchés !

Comme toujours, c’est nous, les premiers concernés, les usagers, qui subirons les conséquences de
ces politiques désastreuses pour nos territoires !

DANS L’ÉDUCATION NATIONALE

- > E.Macron avait annoncé dans sa campagne faire des classes de CP à 12, qu’en est-il
vraiment ?

Tout d’abord, ces classes à 12 ne seront mises en place que dans les classes des zones REP+, c’est dans la continuité de ce qu’avait fait Hollande, en faire toujours moins pour la majorité et descendre au plus petit échelon en faisant croire à une mesure phare, dans l’agglomération clermontoise, c’est à peine une dizaine d’écoles concernées !

- > L’autonomie des établissements du secondaire ? Sûrement pas !

Nous ne voulons pas que nos enfants et leurs enseignants soient sacrifiés sur l’autel de la concurrence entre les établissements. Il n’y aura pas d’établissements de pauvres et des établissements de riches !

- > La réforme du baccalauréat : Non aux 4 épreuves de fin d’année !

Nous ne devons pas rendre plus importante une matière par rapport à une autre. Pas de concurrence entre les matières enseignées.
Et pour quels résultats pour la suite ? Uniquement plus de sélection dans les filières du supérieur, car les dossiers ne seront plus évalués que sur ces 4 notes !

UBERISATION : Macron organise la précarité pour tous et toutes…

Conditions de travail d’un livreur Deliveroo

Un sac thermique très volumineux :
Mettant en danger les livreurs dans les ruelles étroites s’il y a de la circulation

Pas de protection collective :
Étant auto-entrepreneur, l’employé n’a pas de droits face à l’entreprise Deliveroo

Des horaires de folie !
Les horaires de ces travailleurs ne sont pas réglementés. C’est souvent des semaines de 70h !

Un vélo qui appartient à l’employé :
Donc s’il se casse, plus de travail. Plus de travail, plus de paye.

LA PRÉCARITÉ :

La précarité se généralise dans notre pays. Nous le ressentons : le prix des loyers augmente, les transports en commun sont de plus en plus chers (à Clermont-Ferrand, les abonnements augmentent au 1er Juillet !), l’inflation n’est plus compensée par l’augmentation de nos salaires,etc…

Mais cette précarité touche d’autant plus les jeunes, les femmes et les populations qui subissent le racisme.
Pour exemple, 80% des temps partiels sont faits par des femmes. Mais avec l’uberisation, nous allons droit dans le mur : ces populations plus durement touchées par le chômage vont se retrouver majoritairement sur ces emplois ultra-précaires. Avec toutes les conséquences imaginables sur leurs conditions de vie...

Les conséquences possibles sur nos vies…

* la baisse des salaires
* licenciement illégale : le plafonnement des indemnités revient par la fenêtre
* des délais de recours réduits pour empêcher les licenciements
* un référendum choisi par le patron, c’est super pratique !
* la suppression du Comité Hygiène et Sécurité ( pourquoi s’embêter ?)
* opération minceur sur les obligations de reclassement de l’employeur
* un CDI qui n’est plus vraiment indéterminé
* des CDD renouvelables...à l’infini ?
* la santé, la sécurité au travail, des options ?
* le travail de nuit sans limites ?
* après un accord, un salarié qui refuse un changement dans son contrat de travail pourra être licencié
* permettre aux entreprises de licencier sans plan social
* plus d’obligation de motiver le licenciement

Retrouve toutes les informations sur la nouvelle Loi Travail XXL sur le site
www.loitravail.lol

RENTRÉE COMBATIVE FACE AU GOUVERNEMENT

La rentrée s’annonce chaude sur le plan social, parce que des raisons de se mobiliser, il en arrive toutes les semaines !

Loi Travail XXL : Une casse du code du travail qui ne date pas d’hier !

Cela fait des dizaines d’années que nos gouvernements, sur ordre du MEDEF, appliquent des dérégulations en chaîne de notre Code du Travail : Loi Rebsamen, Loi Macron, Loi El-Khomri, et maintenant Loi Travail XXL !
Et les entreprises en profitent : Dans le Puy-de-Dôme, c’est Michelin, la SEITA… qui licencient à tour de bras grâce aux nouvelles dispositions mises en place

L’État d’urgence dans la constitution : criminaliser ceux et celles qui défendent leurs droits !

Juste pour rappel : 90% des assignations à résidences établies pendant l’État d’urgence ont été proférées contre des militant·e·s écologistes et syndicalistes.Il faut donc se mobiliser pour que ce projet liberticide du gouvernement Macron ne soit pas mis en place !

Sécurité sociale, retraite : La protection sociale aussi dans le viseur !

La poursuite de la casse de notre Sécu est annoncée, non seulement avec la suppression des cotisations sociales (maladie : 0,75% et assurance chômage : 2,4%) compensée par une augmentation de la CSG de +1,7%.C’est le financement de la sécu qui est remis en cause et donc notre système solidaire et universel où chacun cotise selon ses moyens et reçoit de l’aide selon ses besoins.
Cette supercherie de MACRON doit être connue de tou-te-s. Il annonce une augmentation du pouvoir d’achat qui pourrait être de 30€ pour un salaire de 2000€ mais le reste à charge, pour les soins, va augmenter et les allocations chômage revues à la baisse. S’attaquer au financement de la sécu en maintenant la CSG c’est nous jeter dans la gueule de l’assurance privée !

Dès 2018, le gouvernement va encore s’attaquer à nos retraites, une partie de la sécu, conduisant
les seniors à rejoindre Pôle Emploi au lieu de profiter d’une retraite bien méritée !

PROFITONS DE NOS VACANCES

ET À LA RENTRÉE

MOBILISONS-NOUS !

À ne pas oublier cet été !

1 ÊTRE RESPECTUEUX·EUSES AVEC LES SAISONNIER·ÈRE·S

Ce sont des travailleur·euse·s comme nous toutes et tous, et c’est grâce à elles et eux si nous pouvons profiter de notre verre en terrasse ou de la surveillance de la plage

2 ÉVITER AU MAXIMUM LES CHAÎNES D’INFOS EN CONTINU

L’été est fait pour se détendre, lire, refaire le monde… Mais surtout pas pour se faire assommer
de la doxa néo-libérale du monde politico-médiatique. Alors, on coupe BFM et on ouvre Sartre !

3 N’ACCEPTER QUE LES ORDONNANCES DU MÉDECIN !

Ne pas se faire avoir par une soi-disant ordonnance sur la compétitivité, ou sur la pénibilité au travail. Ce sont sûrement des charlatans néolibéraux qui l’ont concoctée sans rien connaître à nos vies !

Pour préparer la rentrée sociale et plus particulièrement le 12 septembre
en PJ (4 pages de Solidaires, Lettre ouverte de l’Union syndicale Solidaires aux salarié-es, aux organisations et équipes syndicales .)

Documents à télécharger



Article publié le 15 juillet 2017


Contact

Email : contact@solidaires-auvergne.org

28 rue Gabriel Péri 63000 Clermont-Fd

MEDIATHEQUE