SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Les argumentaires

La réduction du temps de travail à 32 heures, c’est possible

Fiche de la commission économique

Depuis des siècles, le combat pour la réduction du temps de travail est l’un des terrains d’affrontement entre Capital et Travail. Depuis longtemps, on fait croire que le chômage de masse est la conséquence inéluctable de gains de
productivité exponentiels. Ce qui n’empêche pas les mêmes tenants de la politique néo-libérale de légitimer les exonérations de cotisations sociales et autres cadeaux fiscaux...par la lutte contre le chômage. Au fnal, les salariées
n’auraient plus qu’à se partager des petits boulots précaires voire à accepter un modèle social régressif où chacun devrait se contenter d’un flet de sécurité ou d’un revenu de base minimum.

Documents à télécharger



Article publié le 18 février 2016