SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités internationales

La Confédération Générale du travail (CGT) de Catalogne face à la barbarie qui a frappé Barcelone

Aujourd’hui, cela s’est passé près de chez nous.

Cet après midi, sur les Ramblas de Barcelone, a eu lieu une attaque qui a eu pour conséquence tragique un nombre pour l’heure indéterminé de victimes.

Nous suivrons, avec attention et préoccupation, les différentes informations qui nous parviendrons, néanmoins, dès aujourd’hui, la Confédération Générale du travail (CGT) de Catalogne entend faire valoir les points suivants :

- Nous apportons tout notre soutien aux victimes. Une solidarité que nous étendons aussi dans un sens plus large à toutes les victimes civiles qui ont subi des attaques meurtrières, que celles-ci proviennent de groupes armées ou d’armées régulières, à travers le monde ;

- Nous affirmons, de manière claire et avec fermeté, que la xénophobie, le racisme et la haine de l’autre sont des expressions du fascisme. Nous travailleurs et travailleuses du monde avons en nos mains d’autres moyens de lutter et transformer cette société : la liberté, l’internationalisme, la solidarité et le soutien mutuel.

- Nous dénonçons la militarisation de l’espace public, comme c’est le cas depuis de nombreux mois à Barcelone avec des effectifs toujours plus nombreux de policiers armés de mitraillettes patrouillant dans les quartiers. Une militarisation qui, au final, n’évite en rien des faits comme ceux qui ont lieu aujourd’hui sur les Ramblas.

Nous poursuivrons notre lutte pour éviter que cette situation tragique ne soit exploitée par les différents gouvernements pour renforcer cette militarisation, la répression et endurcir le dispositif pénal, sous prétexte de la lutte anti-terroriste.

Nous nous opposerons au fascisme, d’où qu’il vienne !

Secretariado Permanente del Comité Confederal de la CGT de Catalunya
17 août 2017



Article publié le 18 août 2017