SOLIDAIRES
Nous rejoindre Journalistes Membres
Dans le privé et le public, un syndicalisme de lutte pour la transformation sociale

Actualités partenaires

Contre la terreur et la barbarie, restons debout… tous solidaires !

Communiqué Euromed droits

ous, membres du Comité exécutif d’EuroMed Droits, appartenant aux sociétés civiles des deux rives de la Méditerranée*, exprimons notre horreur et notre condamnation absolue face aux actes de terrorisme commis dans une région qui a vu naître les principes d’une humanité égale, libre et fraternelle.

Nous exprimons notre solidarité sans faille avec les nombreuses familles du Nord au Sud de la méditerranée qui sont endeuillées par cette barbarie.

Rien ne peut se construire dès lors que la violence, qu’elle émane des Etats ou de groupes terroristes, se substitue à la résolution politique des conflits, au débat démocratique et au respect auquel chaque être humain a droit.

Nous appelons les citoyens de part et d’autre la méditerranée à ne pas se laisser gagner par le repli sur soi, et se laisser contaminer par la peur de l’autre. Nous appartenons tous à la même humanité et nous refusons de nous laisser diviser en raison de nos origines, de nos croyances, de notre sexe ou de toutes autres considérations.

Résistons à l’élévation de nouveaux murs. L’accueil des réfugiés et la libre circulation des hommes et des femmes sont non seulement un devoir qui s’impose à nous mais aussi une nécessité pour que nos sociétés se développent ensemble et en harmonie.

Plus que jamais, nous restons convaincus que la meilleure réponse à apporter contre le terrorisme c’est bien l’ouverture à l’autre, la solidarité entre tous les peuples et le respect des droits fondamentaux des peuples comme des individus.

Ensemble et unis, dans notre diversité, nous partageons les mêmes valeurs et nous les ferons prévaloir sur l’avenir de mort que les auteurs de tels actes nous promettent.

Nous ne céderons pas à la peur et nous sommes debout et solidaires.

>> Contre la terreur et la barbarie, restons debout… tous solidaires !



Article publié le 20 novembre 2015